mercredi 29 février 2012

L'interminable

















29 février 2012. À l'invitation des Grands Interprètes, Les Musiciens du Louvre dirigés par Marc Minkowski donnent, sur instruments d'époque à la Halle aux Grains, un programme consacré à Franz Schubert. La soirée débute dans l'ardeur chaleureuse du premier mouvement de la première symphonie du compositeur viennois. Elle se poursuit dans le recueillement plaintif des deux mouvements de "l’Inachevée", septième symphonie de Schubert. Un fabuleux moment musical, où le chef suspend le temps jusqu'à l'extrême limite du perceptible. Créée en 1839 – onze ans après la mort du compositeur -, "la Grande" achève ce programme. Je n'aime guère l'interprétation de cette longue huitième symphonie : le premier mouvement me laisse attentif, le deuxième perplexe, le troisième me procure un ennui profond, jusqu'à l'agacement de l'interminable quatrième face à la trop frétillante direction du chef.
 
M. Minkowski © AFP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire